Proxecoles

Un dispositif de filtrage est mis en place par le service informatique du rectorat.
Le principe est simple : au lieu de se connecter directement sur le web, les écoles primaires de l’académie doivent passer par un serveur intermédiaire (appelé proxy) qui va filtrer les pages et éliminer celles qui représentent un danger potentiel.

(suite…)

LaboMEP : des séances personnalisées en mathématiques

Labomep

LaboMEP est une application gratuite réalisée par l’association Sésamath. Elle permet à un enseignant de préparer des séances de mathématiques individualisées à réaliser en ligne.

L’enseignant peut consulter en temps réel les résultats détaillés obtenus par ses élèves : réussite, échec, nombre d’essais, temps passé,…

url

Pour concevoir ses séances, l’enseignant dispose de :

  • plus de 1800 exercices interactifs conçus par des professeurs de mathématiques,
  • des centaines d’animations pour expliquer les notions,
  • tous les exercices de l’application Calcul@TICE,
  • tous les exercices du Matou matheux,
  • tous les exercices des fichiers Sésamath et leurs corrigés.

Parfaitement adapté aux élèves du CM2 et du cycle 3, LaboMEP peut aussi être utilisé au cycle 2 grâce aux ressources de Calcul@TICE.

La documentation disponible en ligne est abondante et bien conçue ; elle vous guidera dans la prise en main de cet outil.

Se protéger des ransomwares

ENNos collègues ingénieurs informaticiens de la DASI (Direction Académique des Systèmes d’Information) nous ont signalé une recrudescence d’attaques par un type de virus particulièrement pernicieux.

Leurs effets étant irrémédiables, il est impératif de prendre quelque précautions (la plupart étant des mesures de simple bon sens) pour s’en prémunir.

Les virus en question sont apparentés aux  ransomwares (Rançongiciels en français) comme Cryptowall et CTB-Locker (Vous trouverez de plus amples informations sur le sujet ici).

Ils sont majoritairement diffusés par des courriels accompagnés d’une pièce jointe contenant le code malicieux. Lorsque la pièce jointe est ouverte par l’utilisateur, ce code lance le cryptage de l’ensemble des données contenues sur le disque dur. Il devient donc impossible d’accéder à ses documents sans disposer de la clé de déchiffrement.

Bien entendu, le seul moyen d’obtenir cette clé est de payer la somme réclamée par les auteurs du virus. Une fois que le poste est infecté et que les fichiers ont été cryptés, il n’existe aucun moyen (à ce jour) de les récupérer.

La dangerosité de ce type de virus réside dans le fait que tous les dommages qu’ils provoquent sont considérés comme “légitimes” du point de vue technique, le cryptage étant commandé et confirmé par l’utilisateur. Les logiciels antivirus n’y voyant qu’une banale demande de cryptage de données ne peuvent rien faire pour bloquer ou interrompre le processus.

Pour prévenir ou limiter ce genre de désagrément, il est donc impératif de prendre tout ou partie des mesures suivantes :

  • Procéder à  la sauvegarde régulière de vos données sur un support externe. Ainsi la perte de données sera forcément moins pénalisante. Attention, toutefois à ne pas brancher de disque dur ou clé USB à un ordinateur infecté, le cryptage se propagerait alors aux fichiers contenus sur ce support.
  • Ne pas ouvrir, enregistrer ou exécuter toutes les pièces jointes à un courrier d’origine inconnue. Par mesure de précaution, ne pas ouvrir les fichiers joints dont les extensions sont susceptibles de contenir un code malicieux (.zip, .rar, .exe, .cab, .src…). Dans le doute, si un fichier vous parait suspect, ne pas l’ouvrir avant d’avoir clairement identifié sa nature en contactant son expéditeur. Supprimer définitivement l’ensemble des pièces jointes suspectes pour éviter tout problème ultérieur.
  • Installer le patch suivant mis au point par les collègues de la DASI. Son  principe est d’empêcher Windows d’exécuter les scripts dont l’extension est “.scr” (principaux vecteurs de ces virus).
    Faites un clic droit sur le lien suivant et choisissez “Enregistrez le lien sous”.

http://intraia34.ac-montpellier.fr/patch_scr.reg

Une fois le fichier rapatrié sur votre ordinateur, double-cliquez dessus et acceptez les messages d’avertissement qui vous sont soumis.

 

Merci à Cédric DEVILLE (DASI) et Bruno DAVID (CPC Béziers SUD) qui ont fourni la majorité du contenu de cet article.

Découvrir Xubuntu

logo-icon-largeCertaines écoles étant équipées de Linux Xubuntu en remplacement du regretté Windows XP, voici quelques fiches pratiques dont le but est d’accompagner cette transition : (suite…)

Libre Office des écoles

ENDéveloppé par des enseignants, le projet “libre Office des écoles” propose une adaptation de l’interface du traitement de texte de Libre Office aux élèves de l’école primaire. Cet interface est d’ailleurs évolutive et dispose de plusieurs niveaux de complexité correspondant aux différents cycles, de la maternelle au collège.

Pour pouvoir disposer de cette interface, vous devez tout d’abord installer la version complète de libre office disponible à cette adresse :

Vous pourrez ensuite récupérer et installer le fichier de paramétrage spécial école  sur le site de ses concepteurs :

Vous y trouverez également une vidéo de présentation des spécificités de cette interface.

A noter, que cette version de libre office intègre une synthèse vocale similaire à celle proposée par Voxoofox.

Travailler le Socle Commun avec des logiciels éducatifs

SCCCLe site logiciels éducatifs.fr (référencé sur la page de démarrage de Pratic 34) propose désormais une sélection de jeux en ligne en relation avec les compétences du socle commun de connaissances et de compétences.

Les enseignants y trouveront des applications gratuites proposant des objectifs en conformité avec ceux définis par le socle commun. Pour l’heure, seule une partie des items des compétences 1 et 3 (français / math) a été retenue et ce, pour les paliers 1 et 2 (jusqu’au ce1 / jusqu’au cm2) mais la sélection de logiciels proposés est tellement vaste qu’il y a déjà là largement matière à mettre les élèves en action.

Sécuriser la navigation avec Adblock plus

adblockplus_128Si l’utilisation du filtre de protection académique Proxécoles (voir ici) est obligatoire pour toutes les utilisations par les élèves d’un poste connecté à Internet, il peut être utile d’ajouter un deuxième niveau de filtrage en installant le module de blocage de publicités adblock plus.

Ce dernier, en plus d’empêcher la diffusion de contenus aléatoires, potentiellement inappropriés ou susceptibles de renvoyer les élèves vers des sites n’ayant rien à voir avec le sujet du jour, permet également de grandement aérer l’affichage de certaines pages en désactivant tous les bandeaux et encarts publicitaires, rendant ainsi la navigation beaucoup plus aisée et agréable.

Utilisé en conjonction avec un bloqueur de fenêtres “Pop-Up” (voir ici), il permet de rendre accessibles aux élèves des sites dont la politique en matière d’affichage publicitaire en aurait rendu la navigation beaucoup trop complexe ou aléatoire.

A noter également, qu’en bloquant l’affichage des bandeaux publicitaires, ce module sécurise l’ensemble de l’ordinateur en empêchant l’exécution de contenus malveillants destinés à exploiter les failles de logiciels non mis à jour.

Le module complémentaire adblock plus est disponible pour les navigateurs Firefox et Chrome. Vous trouverez ci-dessous une procédure d’installation rapide.

(suite…)


Sites institutionnels
Ministère de l'éducation nationale
Académie de Montpellier
IA de l'Hérault
Circonscriptions de l'Hérault
Le B.O.E.N. - Bulletin officiel
Sites pratiques
Eduscol - Professionnels de l'éducation
Legamedia - Guide juridique
PrimTICE - Le portail des TICE pour l'école primaire
Calendrier scolaire
Groupes départementaux
GD Mathématiques 34
GD Maternelle 34
GD EVAL34
GD ELV34
Espaces enseignants
Webmail - Courrier pro
I-Prof - Bureau virtuel
GAIA - Stages
GdAI34 - Anim. péda.
Contactez votre C-TICE
S'abonner à la Newsletter