Traiter des photos pour diffusion sur DVD

Avec la généralisation de la photo numérique, les enseignants disposent en fin d’année d’un stock important d’images, mémoire des activités de la classe, qu’ils souhaitent transmettre aux familles. Mais les performances des appareils numériques augmentent, et avec elles le poids des images produites, si bien qu’une année scolaire ne tient plus sur un seul dévédé. Alors que faire ? La solution de facilité serait de graver plusieurs dévédés par famille, mais cela prend un temps non négligeable, sans parler du taux d’erreur pendant les opérations de copie.

Il est préférable de réduire le « poids » en kilo-octets des images de manière drastique.

Nous allons aborder dans ce tutoriel le traitement des photos à l’aide d’un petit logiciel gratuit : Photofiltre.

 

Deux régimes sinon rien !

Il y a deux façons de réduire le poids d’une image : on peut diminuer ses dimensions, et on peut diminuer sa résolution (finesse). Bien entendu, il s’agit de rester dans les limites de l’acceptable. Souvenons-nous qu’on travaille sur une image, et qu’elle doit être vue…

 

La preuve par l’exemple

Granta Parey (VDA)

Soit l’image ci-contre. La photo originale a été réalisée avec un appareil numérique de moyenne gamme, d’une résolution de 5 méga-pixels.

Comparons le « poids » en kilo-octets de cette image avec différents traitements. Les valeurs sont arrondies au ko supérieur.

Le dévédé pris en compte pour stocker les images a une capacité de 4,7 Go (giga-octets), soit environ 4 700 000 ko (kilo-octets).

 

 

dimensions
en pixels (px)

qualité
en %

poids du fichier
en kilo-octets (ko)

nombre d’images
sur un DVD

3648 x 2736

100

5,7 Mo (environ 5700 ko)

800 à 900

3648 x 2736

75

1 Mo (environ 1000 ko)

4000 à 5000

2592 x 1944

100

3,3 Mo (environ 3300 ko)

1000 à 2000

2592 x 1944

75

649 ko

7000 à 8000

1000 x 750

100

620 ko

7000 à 8000

1000 x 750

75

120 ko

30 000 à 40 000

Bien entendu, c’est encore pire avec un appareil numérique récent, d’une résolution supérieure !

Vous l’avez compris, la perte de qualité est le plus efficace des traitements, mais il faut rester dans des limites acceptables, sous peine de ne plus reconnaître la photo d’origine.

La réduction des dimensions a pour but essentiel de permettre un affichage à l’échelle 1 des images sur l’immense majorité des écrans actuels, dont la résolution est de 1024 à 1366 pixels en largeur par 600 à 800 pixels en hauteur… Donc seul le format des deux dernières lignes est correct pour cela.

Photofiltre

Vous saurez tout sur Photofiltre en lisant l’article suivant : http://pratic34.ac-montpellier.fr/0/?p=644

Nous préférerons toutefois la version gratuite du logiciel, disponible à l’adresse http://photofiltre.free.fr. Attention, lors de la procédure d’installation, de bien décocher toutes les cases proposant les services de la barre d’outils Ask, sous peine de voir son ordinateur envahi par ce moteur de recherche peu respectueux des libertés individuelles et des réglages utilisateurs… (http://pratic34.ac-montpellier.fr/0/?p=1614)

Traiter une image

Nous allons voir ici comment réduire le poids d’une image avec Photofiltre : réduire ses dimensions, puis l’enregistrer en diminuant sa qualité et en changeant de nom, pour conserver l’original intact.

Tout d’abord, on ouvre l’image.
Pour réduire ses dimensions, on effectue un clic droit sur l’image. Un menu apparaît.
On sélectionne la commande « Taille de l’image… ». Une boîte de dialogue apparaît.

Cette boîte indique les dimensions actuelles, et permet de définir les nouvelles dimensions. On se contentera de définir la largeur, par exemple 1000 pixels. On remarquera que la hauteur s’accorde automatiquement avec la largeur que l’on vient de définir. Si ce n’est pas le cas, c’est parce que la case « Conserver les proportions » n’est pas cochée. Il convient de la cocher. De même, on laisse cochée la case « Optimiser » et on ne touche pas aux paramètres de résolution. On valide ces paramètres en cliquant sur le bouton « Ok ».

L’image se redimensionne immédiatement. Il se peut même qu’elle ait l’air d’un timbre poste tant sa taille à l’écran aura diminué. On peut la zoomer à l’aide de la molette de la souris.

Il faut maintenant sauver l’image sous un nouveau nom en réduisant (un peu) sa qualité.
Pour cela, on effectue un clic droit sur l’image et on sélectionne la commande « enregistrer sous… ».
La boîte de dialogue d’enregistrement des fichiers apparaît. A ce niveau, on peut modifier le nom du fichier et sélectionner l’emplacement qui l’accueillera. On clique ensuite sur le bouton « Enregistrer ».

La seconde boîte de dialogue qui apparaît nous demande de régler le taux de compression, qui influera sur la qualité de l’image enregistrée. On pourra descendre sans problème jusqu’aux environs de 75%. En-dessous, l’image commencera à se pixelliser et le sujet risque de devenir méconnaissable. Ce qui serait dommage pour une photo. On valide ensuite par le bouton « Ok ». L’image s’enregistre.

 On peut s’amuser à comparer les poids de l’image d’origine et de l’image traitée…

Traiter un lot d’images

Pour revenir à nos photos des activités de classe, il serait beaucoup trop long de les traiter individuellement. Mais heureusement, l’auteur du logiciel a prévu d’automatiser cette tâche pour plusieurs images à la suite.

En fait, ce traitement par lot concerne un dossier. On fera volontairement le choix de préserver les photos originales. Pour cela, on commencera par créer une arborescence identique à celle qui contient nos originaux. Tous ces dossiers vides seront remplis ensuite par les photos modifiées au fur et à mesure du traitement des dossiers sources.

Une fois l’arborescence créée, le menu « Outils » nous permettra de sélectionner la commande « Automatisation… » qui affiche un dialogue comportant 6 onglets.

Dans le premier onglet (« Fichier »), on parcourra l’ordinateur à la recherche du dossier source, qui contient nos images à traiter. On laissera le choix du « Format source » à toutes les images.

On recherchera aussi sur l’ordinateur le « Dossier d’export ». Pour le « Format d’export », comme il s’agit de photos, on laissera JPEG. Et quant à la qualité, on pourra déplacer le curseur sur 80, par exemple. On prendra soin de laisser décochée les cases « Séquence » et « Sélection personnalisée ».

 

 

 

Dans le deuxième onglet, on cochera la case « Taille de l’image » et on remplira les deux cases « Largeur » et « Hauteur » à 1000 par exemple, l’ « Unité » étant le pixel. Les cases « Encadrement » et « Zone de travail » resteront décochées.

Les trois onglets « Réglages », « Filtres » et « Transformation » ne seront pas utilisés.

 

 

 

 

 

 

Dans le sixième onglet « Action », on pourra consulter le récapitulatif des transformations que l’on a prévu de faire subir à nos images. Il suffira de cliquer sur le bouton « Ok » pour lancer le traitement.

Pendant le processus, Photofiltre ouvre chaque image, la transforme, et l’enregistre. Un petit rapport est affiché lorsque toutes les images ont été traitées.

 

 

 

Il convient bien entendu de répéter l’opération pour chaque dossier de l’arborescence source.

Une fois que toutes les images auront été modifiées, on pourra vérifier la taille de l’arborescence de destination dans l’explorateur de fichiers : on effectuera un clic droit sur le dossier de départ et on sélectionnera la commande « propriétés », qui nous affichera, entre autres renseignements, la taille totale prise par les images.

Recommandation : une bonne organisation avant tout !

Avant de commencer le traitement des images pour la réalisation du dévédé, il est indispensable de les ranger dans une arborescence claire. Thèmes ou chronologie, peu importe !

Il n’y aura pas de logiciel de navigation dans ce dévédé. Mais si les explorateurs de fichiers de Windows, d’OS X et de Linux permettent de parcourir des collections d’images de manière autonome, cette navigation ne sera efficace et agréable que si l’arborescence des dossiers est logique.

Traiter des photos pour diffusion sur DVD

 

Télécharger ce tutoriel au format PDF (262 Ko)

 

Les commentaires sont fermés !


Sites institutionnels
Ministère de l'éducation nationale
Académie de Montpellier
IA de l'Hérault
Circonscriptions de l'Hérault
Le B.O.E.N. - Bulletin officiel
Sites pratiques
Eduscol - Professionnels de l'éducation
Legamedia - Guide juridique
PrimTICE - Le portail des TICE pour l'école primaire
Calendrier scolaire
Groupes départementaux
GD Mathématiques 34
GD Maternelle 34
GD EVAL34
GD ELV34
Espaces enseignants
Webmail - Courrier pro
I-Prof - Bureau virtuel
GAIA - Stages
GdAI34 - Anim. péda.
Contactez votre C-TICE
S'abonner à la Newsletter