Vous avez-dit PRATIC ?

Bienvenue sur PRATIC 34 le site des conseillers TICE de l’Hérault. Ici vous trouverez de nombreux conseils et informations techniques et pédagogiques pour vous aider à mettre les nouvelles technologies au service de votre pratique professionnelle.

Le contenu du site est organisé en quatre grandes rubriques, accessibles depuis la barre latérale.

  • Enseignants : tous les documents liés à l’activité professionnelle, qu’il s’agisse d’aide technique à la direction, de conseils pédagogiques ou de textes réglementaires.
  • Elèves : des pistes d’activités à conduire en classe, des projets et des activités clés en main.
  • Ecoles : le suivi de projets et d’expérimentations comme les Ecoles Numériques Rurales et la mise en commun de productions.
  • Pratique : des conseils et des fiches techniques pour se faciliter l’ordinateur au quotidien.

Si toutefois vous ne parveniez pas à trouver votre bonheur parmi les articles n’hésitez pas à prendre contact avec le webmestre ou avec le C-TICE de votre circonscription.

Bonne visite sur le site,

L’équipe des Conseillers TICE de l’Hérault.

Programmer un ordinateur de la Station Spatiale Internationale ? C’est possible dès l’école primaire !

l’Agence Spatiale Européenne permet à des groupes d’élèves de rentrer gratuitement en interaction avec deux ordinateurs de la Station Spatiale Européenne. Deux défis sont proposés selon la classe d’âge (<14 ans et <19 ans) :

  • Mission Zero : le code produit par les élèves sera affiché pendant 30s sur l’écran 64 pixels d’un Raspberry Pi embarqué dans le module de recherches Colombus de l’ISS. Aucune sélection, tous les codes qui répondent au cahier des charges sont validés et les élèves reçoivent une attestation de diffusion.
  • Mission Space Lab : Les élèves doivent concevoir une expérience. Si le projet est bien ficelé et réalisable, l’agence envoie à la classe un kit contenant le même Raspberry Pi que celui de l’ISS afin de faire tourner le code. 5 expériences seront ensuite sélectionnées pour être réalisées pendant 3h dans l’ISS par les astronautes. Ces derniers enverront ensuite les résultats aux élèves !

Les croisements possibles avec les domaines scolaires sont nombreux (sciences, géographie, arts plastiques, anglais…) et la difficulté peut-être adaptée en s’y penchant un petit peu.

Un document présente un compte-rendu d’activité menée avec une classe de CM2 à Montpellier. Il est téléchargeable ci-dessous :

— > Compte-rendu d’activité <–

Premier retour d’utilisation de la mallette Thymio dans le cadre des langages pour penser et communiquer

Charge/décharge des Thymio 2 des mallettes Catie34

  • La batterie suffit largement à faire des séquences complètes sur la journée (que ce soit en séquence intensive dans la même classe ou dans le cadre de la rotation du matériel dans plusieurs classes),
  • Compter environ 2-3h pour une recharge totale, donc au besoin un temps de recharge à midi peut suffire si besoin,
  • Malheureusement les Thymio 2 (T2) s’allument dès qu’on branche le chargeur et lorsqu’on le débranche ils ne s’éteignent pas automatiquement (et se déchargent) : il faut les éteindre un par un.

Plusieurs groupes avec un Thymio 2 dans la classe :

  • Il peut être préférable d’opter pour une utilisation au sol dans les classes , on peut matérialiser l’espace avec 2xA3 par exemple, avec une consigne pour les élèves de ne pas se mettre debout (pour éviter qu’un T2 finisse dans les pieds d’un élève), car les tables d’élèves sont souvent trop petites et l’espace entre les tables joue un rôle sur les capteurs du dessous des T2.
  • Pour la programmation avec la clé en Wifi, il FAUT d’abord faire la manipulation pour les associer un à un à la clé Wifi sinon le premier groupe à démarrer a le contrôle de tous les T2 dans la salle ! Chaque T2 et chaque clé ont été étiquetés (numérotés de 1 à 6)  pour que l’association soit facile.
  • Il n’y a (semble-t-il) pas de moyen simple de démarrer VPL directement avec Aseba Studio 1.5… pas toujours très simple en CP, mais les élèves y arrivent.
  • Le transfert d’un programme VPL (ou Blockly) dans un T2 via Wifi est parfois “aléatoire” . Ce qui rend difficile la validation par les élèves. On peut être amené à éteindre un T2 et à le rallumer (sans toucher à Aseba entre temps) pour repartir du bon pied. Dans ces situations, le T2 peut nécessiter un temps d’attente avant de l’éteindre puis avant de pouvoir le rallumer (comme s’il ne réagissait pas).
  • Les problèmes rencontrés semblent être plus fréquents (voir exclusivement) avec Aseba (1.5) sous Windows . En cours de vérification…

Les séances proposées

  • Que ce soit dans le livret ou sur Eduscol, les temps envisagés sont parfois surprenants (cf 45min de la séance 2 d’Eduscol, les élèves de CE1 ont terminé en 10 min !)
  • Prévoir pour chaque défi un défi secondaire pour le binôme d’élèves qui ira plus vite (il y en a dès le CP !) un grand classique en classe mais là , sans consigne ils peuvent vite dériver. Le tutorat n’a pas été retenu pour privilégier la situation pour “chercher” (ce que le tutorat annihile le plus souvent).

Problèmes techniques :

  • Détection du noir (séance avec feutres ou peinture et mode bleu) : le tester avant de le faire avec les élèves. Pour les feutres, ça n’a fonctionné qu’avec des marqueurs. Idem pour les feuilles de couleur, j’ai eu des Canson Noir qui ne fonctionnaient pas. Par contre une photocopie “noire” fonctionne bien.
  • T2 qui n’avance pas droit : faire la procédure (cf site) pour synchroniser les moteurs.
  • T2 qui ne répond plus : éteindre et rallumer (appui long mais pas fort sur le bouton rond) patienter 30 sec avant chaque appui . Ça fonctionne à chaque fois.
  • Problème de transmission entre VPL/blockly et T2 : expliquer aux élèves appui 1 fois sur la flèche bleue , s’assurer que le cadre blanc autour de la flèche s’allume, attendre que les LED du T2 s’éteignent (si elles étaient allumées avant), et compter jusqu’à 20 avant de démarrer les tests. Sinon compter jusqu’à 30. -> En général, ça fonctionne.
  • L’installation d’Aseba se fait rapidement sur les ordinateurs Lenovo d’une classe mobile CATIE34. Sinon il semble qu’une version plus ancienne d’ASEBA fonctionne sur tablette Android (pas testé et probablement avec le câble USB).

Expérimentation tablettes numériques en CLIS

EN4
Voici un compte rendu détaillé de l’expérimentation de tablettes numériques en CLIS.

Contexte de l’expérimentation

L’objectif de cette expérimentation était de tester le potentiel pédagogique de l’utilisation de tablettes tactiles au sein de CLIS mais aussi d’en dégager les limites.
Cela a été particulièrement  intéressant dans la mesure où l’on trouve des retours en classe ordinaire mais peu concernant leur utilisation en CLIS, malgré la mise en place de l’expérimentation dans le Val de Marne en octobre 2013 du « Projet Clis’tab » mais dont le retour de cette expérimentation n’a pas été communiqué : http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/apprendre/tablette-tactile/usages-pedagogiques/eleves-handicap/handicap-mental

(suite…)

LaboMEP : des séances personnalisées en mathématiques

Labomep

LaboMEP est une application gratuite réalisée par l’association Sésamath. Elle permet à un enseignant de préparer des séances de mathématiques individualisées à réaliser en ligne.

L’enseignant peut consulter en temps réel les résultats détaillés obtenus par ses élèves : réussite, échec, nombre d’essais, temps passé,…

url

Pour concevoir ses séances, l’enseignant dispose de :

  • plus de 1800 exercices interactifs conçus par des professeurs de mathématiques,
  • des centaines d’animations pour expliquer les notions,
  • tous les exercices de l’application Calcul@TICE,
  • tous les exercices du Matou matheux,
  • tous les exercices des fichiers Sésamath et leurs corrigés.

Parfaitement adapté aux élèves du CM2 et du cycle 3, LaboMEP peut aussi être utilisé au cycle 2 grâce aux ressources de Calcul@TICE.

La documentation disponible en ligne est abondante et bien conçue ; elle vous guidera dans la prise en main de cet outil.

Se protéger des ransomwares

ENNos collègues ingénieurs informaticiens de la DASI (Direction Académique des Systèmes d’Information) nous ont signalé une recrudescence d’attaques par un type de virus particulièrement pernicieux.

Leurs effets étant irrémédiables, il est impératif de prendre quelque précautions (la plupart étant des mesures de simple bon sens) pour s’en prémunir.

Les virus en question sont apparentés aux  ransomwares (Rançongiciels en français) comme Cryptowall et CTB-Locker (Vous trouverez de plus amples informations sur le sujet ici).

Ils sont majoritairement diffusés par des courriels accompagnés d’une pièce jointe contenant le code malicieux. Lorsque la pièce jointe est ouverte par l’utilisateur, ce code lance le cryptage de l’ensemble des données contenues sur le disque dur. Il devient donc impossible d’accéder à ses documents sans disposer de la clé de déchiffrement.

Bien entendu, le seul moyen d’obtenir cette clé est de payer la somme réclamée par les auteurs du virus. Une fois que le poste est infecté et que les fichiers ont été cryptés, il n’existe aucun moyen (à ce jour) de les récupérer.

La dangerosité de ce type de virus réside dans le fait que tous les dommages qu’ils provoquent sont considérés comme “légitimes” du point de vue technique, le cryptage étant commandé et confirmé par l’utilisateur. Les logiciels antivirus n’y voyant qu’une banale demande de cryptage de données ne peuvent rien faire pour bloquer ou interrompre le processus.

Pour prévenir ou limiter ce genre de désagrément, il est donc impératif de prendre tout ou partie des mesures suivantes :

  • Procéder à  la sauvegarde régulière de vos données sur un support externe. Ainsi la perte de données sera forcément moins pénalisante. Attention, toutefois à ne pas brancher de disque dur ou clé USB à un ordinateur infecté, le cryptage se propagerait alors aux fichiers contenus sur ce support.
  • Ne pas ouvrir, enregistrer ou exécuter toutes les pièces jointes à un courrier d’origine inconnue. Par mesure de précaution, ne pas ouvrir les fichiers joints dont les extensions sont susceptibles de contenir un code malicieux (.zip, .rar, .exe, .cab, .src…). Dans le doute, si un fichier vous parait suspect, ne pas l’ouvrir avant d’avoir clairement identifié sa nature en contactant son expéditeur. Supprimer définitivement l’ensemble des pièces jointes suspectes pour éviter tout problème ultérieur.
  • Installer le patch suivant mis au point par les collègues de la DASI. Son  principe est d’empêcher Windows d’exécuter les scripts dont l’extension est “.scr” (principaux vecteurs de ces virus).
    Faites un clic droit sur le lien suivant et choisissez “Enregistrez le lien sous”.

http://intraia34.ac-montpellier.fr/patch_scr.reg

Une fois le fichier rapatrié sur votre ordinateur, double-cliquez dessus et acceptez les messages d’avertissement qui vous sont soumis.

 

Merci à Cédric DEVILLE (DASI) et Bruno DAVID (CPC Béziers SUD) qui ont fourni la majorité du contenu de cet article.

Imprimer des étiquettes depuis Base Elèves

A l’approche des élections de parents, vous aurez peut-être l’envie ou le besoin d’éditer des étiquettes à coller sur le matériel de vote. Depuis la rentrée 2014-15, cette fonctionnalité a été implémentée dans Base Elèves et l’opération ne nécessite plus l’utilisation de programmes tiers.

Vous trouverez ci-dessous la marche à suivre pour la réaliser :

(suite…)


Sites institutionnels
Ministère de l'éducation nationale
Académie de Montpellier
IA de l'Hérault
Circonscriptions de l'Hérault
Le B.O.E.N. - Bulletin officiel
Sites pratiques
Eduscol - Professionnels de l'éducation
Legamedia - Guide juridique
PrimTICE - Le portail des TICE pour l'école primaire
Calendrier scolaire
Groupes départementaux
GD Mathématiques 34
GD Maternelle 34
GD EVAL34
GD ELV34
Espaces enseignants
Webmail - Courrier pro
I-Prof - Bureau virtuel
GAIA - Stages
GdAI34 - Anim. péda.
Contactez votre C-TICE
S'abonner à la Newsletter